Exemple de légende pour une cartographie des animaux de l’expédition

Mappa Mundi d’Ebstorf

Exemple de légende[1] pour une cartographie des animaux de l’expédition

(inspiré d’une classification citée par Michel Foucault[2], de Jorge Luis Borges, inspiré par Franz Khun, lui-même inspiré par un supposé encyclopédiste chinois…)

Animaux :

appartenant à l’Empereur;

embaumés;

apprivoisés;

cochons de lait;

sirènes;

fabuleux;

chiens en liberté ;

inclus dans la présente classification;

qui s’agitent comme des fous;

innombrables ;

dessinés avec un pinceau très fin en poils de chameau;

et caetera;

qui viennent de casser la cruche;

qui de loin semblent des mouches …

Cette classification est-elle plus absurde que celles que l’on connaît?…

Nos cartes représenteront-elles les animaux ? les arbres ? les immeubles ? les passants ? les odeurs ? les humeurs ? les rivières ? des tribus ?…. Auront-elles des légendes ? des territoires ? des frontières ? des parcours ? des mots ?…

Tout est possible !…


[1] Les légendes ne seront pas obligatoires dans nos cartes, seulement une idée parmi d’autres…

[2] M. FOUCAULT, Les mots et les choses, 1990 (1966), Tel, Gallimard, Paris : p. 7

 

Deja un comentario