Expéditions après Expéditions

 Nous continuons les expéditions avec les artistes rennais …

expéditions Paloma 1

Le mercredi 25 avril, Paloma est venue dans nos locaux pour montrer à Shiranie, Kémal et El Yamine, nos jeunes explorateurs, les films qu’ils avaient tournés avec sa caméra super 8. Ils étaient vraiment contents de voir ce qu’ils ont pu faire, de  pouvoir se reconnaître et de deviner qui se cachaient derrière certains corps sans tête.

Nous avons poursuivi notre expédition en lisant des textes que Thierry avait écrits afin de mettre du son sur les films muets de Paloma. Shiranie, Kémal et El Yamine, se sont pliés à l’exercice de lecture des textes, un peu compliqué avec des termes de sociologues !

expédition paloma2

Après leur avoir expliqué les mots qu’ils ne comprenaient pas, ils sont allés un par un enregistrer la lecture des textes avec Paloma sur un dictaphone. Pendant ce temps, nous en avons profité pour faire un tour sur le blog d’expéditions et jeter un oeil sur les avancées des explorateurs artistes et sociologues.

expéditions richard1

 Mercredi 2 mai, Nathan, Amin et Nourina sont eux partis avec Richard dans un atelier d’artistes pour voir le processus de développement des photos qu’il avait pris sur le quartier peu de temps après le projet. Nos trois apprentis photographes ont eu l’occasion d’aller dans la chambre noire où était allumée une lumière rouge. Ils ont découvert les différentes étapes du développement (bien différent de celui du numérique) et de voir les différents produits qu’il faut manipuler avec précaution !

                                                             expéditions richard 2

Les enfants étaient les maîtres du temps, ils devaient faire attention et surveiller la grosse montre pour ne pas laisser les photos trop longtemps dans les produits « chimixes ».

 

 

Expéditions ne s’arrête pas là … Nous avons rendez-vous avec tous les explorateurs le jeudi 24 mai pour une première restitution autour d’un goûter entre le 25 et 27 rue de la Marbaudais à Maurepas, devant les locaux du GRPAS.

 

Laisser un commentaire