Photos sans objectif. C’est possible.

Dans le quartier de Camp Clar, il y a un trou. C’est une bouche d’écoulement des eaux pluviales, dont le couvercle en fonte a disparu. Un beau matin, je suis tombé dedans. Je me suis affalé sur le bitume. Les personnes qui ont vu la scène se sont précipitées vers moi afin de s’assure que tout allait bien. Ils se sont insurgés contre les pouvoirs locaux pour qui ne fond rien, alors que plusieurs personnes déjà se sont fait piéger. Mon appareil photo a souffert. Cette anecdote illustre assez bien le genre de surprise que réserve toute expédition. Alors que nous cherchons à interpréter la réalité qui s’offre à nous (le quartier de Camp Clar et ses obstacles), en retour, cette réalité gauchit les outils que nous utilisons. J’ai pris quelques photos après cela.

 

Tags : , , , , ,

Vous pouvez suivre les commentaires de cet article via le flux RSS 2.0.

Laisser un commentaire