Expéditions

DOROTA POROWSKA
Varsovie, mai 2013
Œuvre digitale interactive, composée de photos, vidéos et dessins

À Praga, j’ai voulu essayer d’établir un contact et une coopération entre les jeunes du coin. Mon idée était de créer un labyrinthe, dans tous les sens du terme, comme la métaphore d’un mécanisme qui conditionne la réalité d’un individu et son développement biographique et psychologique. Notre méthode : apprendre des acrobaties utilisées au théâtre, avec un peu de risque et basées sur le travail en équipe.

Le travail s’est terminé par un court spectacle dans une arrière-cour, au 15/17 de la rue Brzeska. En attendant le crépuscule, les enfants jouaient dans le labyrinthe peint au sol. Avec les adolescents, nous exécutions des acrobaties le long d’un mur mobile fait de film alimentaire, dans le brouillard et à la lueur de lampes torches, devant des adultes émerveillés. Au bout de deux heures, tout le monde reparti chez soi, à contrecœur.

 

 

 

Laisser un commentaire