Labstreet

DOROTA POROWSKA

Tarragone, janvier 2013

Vidéo couleur, 10 min 06.

 

Grâce à sa structure mathématique, le schéma du labyrinthe de Pylos est universel et peut être reproduit dans n’importe quel lieu, à n’importe quelle époque et dans n’importe quel contexte culturel et social.
La course folle domine, on contemple les mesures, puis on change soudainement de direction. La perspective change quand on s’envole, puis quand on tombe par terre et qu’on rebondit au sol : on déclare alors tout l’enthousiasme de ses émotions, par le cri. Le labyrinthe attire, car il reproduit la forme schématique de la vie. À Tarragone, nous avons créé notre propre labyrinthe : des comportements répétés inlassablement, et des points faibles et points forts de l’espace créé. Ce labyrinthe est devenu le garant de notre sécurité.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire