Inspection 1/4 – Alone, the „bramas”.

Premier jour, premières marches, sans assistance.
Traverser le quartier au matin, chercher à en faire le tour.
Comprendre, se repérer, évaluer, amasser, inspecter.

Des façades, des usines de brique rouge désaffectées, des creux larges, ouverts et animés, d’immenses murs mitoyens qui ne le sont plus, des porches, des porches : les “bramas” (entrées), l’heure de l’école.

Façades

la mariée

P1030811
Façade 2 : avec vélo

IMG_7256 Small

Usines

IMG_7169 Small IMG_7190 Small

Creux

IMG_7196 Small P1030802 Small IMG_7224 Small

Bramas

IMG_7283 Small P1030795 Small IMG_7355 Small IMG_7245 Small

Heure de l’école

IMG_7331 Small

Les bruits viennent d’au-delà des „bramas”. C’est là que les gens disparaissent, de là qu’ils surgissent.
Sentiment que c’est là que la vie se passe. Des enfants jouent, des cris, des femmes parlent, on devinent des hommes assis. On sent qu’il serait incorrect, peut-être dangereux, de rentrer dans ces cours qui ne sont pourtant pas fermées.

Des questions éthiques : le regard est attiré par les façades torturées, les visages marqués. Pourtant, il suffit parfois de regarder l’immeuble voisin, ou le trottoir d’en face pour voir une façade rénovée, des fenêtres ordinaires et des appartements confortables, une grosse voiture neuve.

Que faut-il montrer ?

Sentiment, au terme du premier jour, de n’être entré nulle part, de n’avoir que longé.

 

zostaw komentarz