Identité(s) et sentiments d’appartenance

Après toute une conversation en anglais avec Alba et David, je m’adresse à deux enfants en anglais

„N : excusez moi, j’avais oublié que vous parliez français”
S : Moi je suis indienne
M : et moi haïtienne”

Dans le contexte d’un repas au domicile, l’un des enfants nous dit : 

„C : Je ne suis pas français moi / je suis pas français / nous en Afrique on met nos couverts comme ça”

A revoir. A réfléchir. Quelque chose qui n’est pas sans me rappeler le travail que j’ai effectué sur les revendications identitairesdans une recherche sur l’adoption dite „tardive” internationale, et ce avec mes collaborateurs.
Pour me dire qui tu es, ne me dis-tu pas d’où tu es? En quoi tu te distingues de la majorité? Si tu souhaites t’en distinguer? Tes origines ont-elles une importance pour toi? Comment tu revendiques une appartenance plutôt qu’une autre? Les choix que tu fais dans les identités discursives disent quoi de toi et de ce que tu veux dire être?

 

zostaw komentarz